Parole d'éleveur - EARL de la Marcherie (53)

parole éleveur EARL de la Marcherie

Exploitation : EARL de la Marcherie

Nom : Guillaume Prioux

Code postal : 53410 Bourgon

Surface : 63 ha

Troupeau : 60 vaches laitières Prim’Holstein

Production moyenne : 10 500 l/VL

Utilisation : 2,8 kg de Rumiplus/VL - Ration à base d'ensilage maïs

Le RUMIPLUS sécurise la ration par sa fibrosité,  il fait ruminer les vaches

De 400 000 litres à 600 000 litres avec 1 UTH, un système de production en pleine évolution !

Guillaume Prioux est installé à Bourgon, une commune de la Mayenne située au centre d’un triangle Fougères, Vitré, Laval. Il a repris l’exploitation familiale en 2009 et a créé une Earl Unipersonnelle, l’EARL de La Marcherie.

img batiment prioux   

Guillaume gère seul son exploitation laitière qui est en pleine évolution. Ce jeune éleveur a choisi de se spécialiser dans la production laitière, il a eu l’opportunité avec sa laiterie (Sodiaal) d’acquérir des volumes de développement. Producteur de 400 000 litres, il a demandé 200 000 litres de lait supplémentaire qu’il développe sur deux ans.

Pour produire ce volume, Guillaume a investi dans un bâtiment Stabeco, en bois, « économe » et fonctionnel, avec 68 places de logettes. Il a également choisi de mettre en place un robot de traite pour réduire son astreinte, et avec 1 UTH pourvoir produire un maximum de volume de lait. Guillaume a comme objectif clairement affiché d’avoir des animaux plus productifs. 

C’est donc dans ce contexte de développement que nous le rencontrons. 

Avec l’installation du robot et une réduction du pâturage, Guillaume s’oriente hiver comme été, vers une seule ration distribuée deux fois par jour.

Avec cette dominante maïs fourrage, la ration a besoin d’être sécurisée avec de la fibre, c’est ce qui a amené Guillaume, sur les conseils de son Nutritionniste bovin du Gouessant, Loïc Gautier, à apporter du RUMIPLUS (de la luzerne déshydratée brins longs).

« Le RUMIPLUS sécurise la ration par sa fibrosité, il fait ruminer les vaches et grâce à la stabilité de ses valeurs, il constitue un apport régulier de protéine et de cellulose ».

Guillaume a fait le choix de substituer l’ensilage d’herbe, contraignant en terme de travail et de temps, par un apport de Rumiplus toute l’année. « J’ai un volume de lait à produire , je considère que c’est plus facile d’utiliser 3 kg de Rumiplus par vache et par jour plutôt que d’avoir à investir dans un nouveau silo et de devoir gérer un front d'attaque d’ensilage d'herbe au quotidien. De plus, je réduis ma pointe de travail au printemps».

Et de continuer « J'estime que je fais de bons rendements en maïs et de bonnes marges en céréales. Je pénalise un peu ma marge au 1000 L mais je suis gagnant sur la globalité de mon système car je libère des surfaces en céréales. J’ai une simplicité d’utilisation au quotidien, je préfère me concentrer sur mon troupeau, apporter un aliment stable. Je suis plus serein, et jusqu’à présent ça marche pas trop mal »

Les atouts du RUMIPLUS :

Simple d’utilisation et de stockage, il n’est pas nécessaire de disposer d’une désileuse dernier cri pour faire un mélange homogène. La luzerne brins longs est déjà coupée de façon homogène pour optimiser la rumination et éviter les refus et pertes.

Le RUMIPLUS est distribué tous les soirs avec le maïs ensilage, les minéraux et le tourteau de colza.