Parole d'éleveur - GAEC Duvernois (39)

Exploitation : GAEC Duvernois

Nom : Ludovic, Bertrand et Vincent DUVERNOIS

Code postal : 39350

Surface : SAU de 435 ha : 325 ha de cultures de vente (100 ha de céréales à paille – 50 ha de colza – 50 ha de soja et 125 ha de maïs), 8 ha de luzerne et le reste est en prairies naturelles

Troupeau : 120 vaches laitières Brunes, Prim’Holstein et Croisées en sélection génétique + 20 vaches allaitantes

Production moyenne : 9 500 L par vache laitière

Utilisation : 2 kg de RUMIPLUS

« La luzerne déshydratée brins longs RUMIPLUS favorise la digestion, nous l’avons constaté dans les bouses, il n’y a plus de grains, le maïs est bien dégradé."

« Produire plus d’1 million de litres de lait par an, RUMIPLUS une des clés pour réussir »

Ludovic et Bertrand Duvernois sont producteurs de lait à Taxenne dans le Jura. Les deux frères également associés avec leur cousin, Vincent Duvernois, sont installés en Gaec. Au total, ils exploitent 435 hectares dont la majorité en culture de vente, leur troupeau laitier s’élève à 120 vaches de races différentes (Brunes, Prim’Holstein et Croisées) ainsi que 20 vaches allaitantes.

Ludovic et Bertrand Duvernois utilisent depuis plus de 10 ans du RUMIPLUS pour l’alimentation de leurs vaches laitières.

img actu duvernois 555px 

Les frères Duvernois ont introduit la luzerne déshydratée brins longs en balles RUMIPLUS dans l’alimentation de leur troupeau laitier il y a une bonne dizaine d’années. Ludovic, responsable de la ration, précise « Nous donnons 2 kg de RUMIPLUS par vache et par jour, nous consommons ½ botte de RUMIPLUS par jour pour les rations de nos laitières ».

Ils utilisent le RUMIPLUS pour son apport de fibre et de protéine de valeurs constantes. La régularité des valeurs c’est l’assurance d’amener la même part constante de luzerne, il est important d’avoir un apport régulier. Ils n’ont pas cette régularité avec les luzernes produites sur l’exploitation avec valeurs alimentaires hétérogènes et des brins jugés pas assez piquant. D’autant plus que leur ensileuse coupe le maïs un peu trop fin, ce qui le rend plus acidogène, le RUMIPLUS permet de bien tamponner la ration.

Dans le mélange, les brins coupés net du RUMIPLUS constituent la partie agressive de la ration et les bouchons de luzerne incorporés dans la balle font que celle-ci se tient mieux.

« La luzerne déshydratée brins longs RUMIPLUS favorise la digestion, nous l’avons constaté dans les bouses, il n’y a plus de grains, le maïs est bien dégradé ».

 

Quant au résultat au niveau du lait « ce que nous pouvons dire c’est que mieux la ration est dégradée, plus ça ressort en lait ». Pour eux, le RUMIPLUS est la clé qui permet à la vache de dégrader tous les autres aliments, c’est un acteur essentiel de ce système.

« En ce qui concerne la qualité du lait, nos analyses donnent 5 points d’écart entre le TB et le TP (36 => 41), un signe de bonne santé, de bonne microbiologie dans le rumen, que l’on a tendance à imputer à une ration bien équilibrée, grâce notamment à l’apport de RUMIPLUS. »

C’est pourquoi ils ont fait le choix de l’utiliser toute l’année, par volonté de ne pas changer la ration de nos vaches laitières. « Nous voulons une production régulière et constante, nous trayons le même nombre de vaches toute l’année. »
2 kg de RUMIPLUS par VL et par jour pour son effet grattant. Et quels que soient les résultats du maïs, ils maintiennent toujours la même quantité de RUMIPLUS « il faut que ça gratte et en dessous de 2 kg, ça ne sert à rien ».

Il y a quelques années, pendant 2 ans ils ont arrêté la luzerne déshydratée en balle, et leur constat a été sans appel : la ration était mal digérée et la reproduction était moins bonne. Leur objectif avec la fin des quotas laitiers : pousser la production sans investissement supplémentaire avec comme impératif : produire plus et moins cher. Mais en relevant un challenge important : produire mieux !

C’est pourquoi ils étudient tous les coûts et notamment les couts des matières premières. Ils ont baissé de façon significative les couts d’approvisionnement en soja en prenant des livraisons directes ports par 25/ 30 t bennées.
« L’introduction du RUMIPLUS a forcément une incidence sur le coût de la ration, un investissement qui, selon nous, assure la régularité de la ration et de la production et assure nos bonnes performances de reproduction. RUMIPLUS, on ne peut pas faire sans !»

L’apport de luzerne déshydratée brins longs Rumiplus apporte sécurité et équilibre à une ration qui peut présenter un risque acidogène. C’est un bon complément nutritionnel à une ration maïs.

La ration complète :
10 kg MS ensilage maïs, 2,7 kg MS ensilage herbe, 1,4 kg MS foin prairie, 0,9 kg MS enrubannage luzerne, 2 kg RUMIPLUS, 3,4 kg tourteau colza, 1,3 kg corn feed, 0,9 kg tourteau soja, 0,7 kg pulpe de betterave, 0,1 kg carbo-urée et minéraux.