Effet de l'incorporation de différentes sources de fibre sur les performances de ponte des poules pondeuses

Nos publications

en recherche et développement

En tant que partenaire privilégié des grands intervenants de la nutrition animale, les axes de recherches sont réalisés à travers de nombreux partenariats français et étrangers avec des centres de recherches (instituts, écoles, centres techniques de nos clients) et organismes de développement.

Nous nous appuyons sur des réseaux de compétence en agronomie, nutrition animale, optimisation des process.

performances poules pondeuses

L’incorporation de coproduits riches en fibres répond aux attentes sociales (utilisation de matières premières locales, bien-être animal) mais elle reste encore atypique en poule pondeuse.

L’objectif de cet essai a été d’étudier l’effet de l’incorporation de pulpes de raisin et de betterave à différentes teneurs sur les performances de ponte de poules pondeuses de 41 à 47 semaines d’âge. Au total, 2160 poules pondeuses Lohmann Brown ont été réparties dans 6 traitements, chacun constitué de 18 répétitions contenant chacune 20 poules en cages aménagées. Les 6 traitements, iso énergétique et iso acides aminés, ont varié sur leur taux de fibre total (de 14,3% à 17,7%) et sur la nature des coproduits : absence de coproduits (augmentation de la fibre via les tourteaux), pulpe de raisin (de 5% à 10%) et pulpe de betterave (de 4% à 8%). La consommation d’aliment, le taux de ponte, le calibre, la masse d’oeuf et l’indice de consommation ont été enregistrés hebdomadairement. L’analyse statistique utilisée est une analyse de la variance en mesures répétées, complétée par un test de Tukey au seuil de 5% via le logiciel R. L’incorporation de pulpe de raisin a entraîné une hausse de la consommation (1,9g/j ; NS) qui s’est traduite par une amélioration de tous les paramètres, quel que soit le niveau en fibre : +0,6 point de taux de ponte (NS), +0,7g de calibre (P<0,001), +0,9 point de masse d’oeuf (NS) et -0,01 point d’indice de consommation (NS). L’incorporation de pulpe de betterave a entraîné une hausse de la consommation (2,2g/j ; P<0,041) qui se traduit par une dégradation de l’indice de consommation (+0.02 point ; P<0,005) et ce malgré une amélioration du calibre (+0,6g ; P<0,001) et de la masse d’oeuf (+0,4 point ; NS). L’augmentation du taux de fibre de 3,4 points a entraîné une hausse de la consommation (taux de matière grasse plus important), une baisse de la masse d’oeuf (1 point ; P<0,049) et une dégradation de l’indice de consommation (0,06 point ; P<0,001) mais a permis d’améliorer le taux d’oeufs sales (-0,48 point ; P<0,041). Ainsi, moyennant un descriptif de formulation précis, il est possible d’envisager l’incorporation de pulpes de raisin et de betterave dans des régimes bas en fibre (14,3%).

Télécharger le PDF : Effet de l'incorporation de différentes sources de fibres sur les performances de ponte des poules pondeuses