Process déshydratation luzerne

Le process de déshydration de la luzerne 

Schema Luzerne fr

 

Source naturelle de protéine, la luzerne est utilisée comme fourrage pour les animaux depuis plus de 9 000 ans.

La déshydratation, procédé unique de séchage, permet la conservation et la préservation des qualités nutritives de la plante fraîche.

L’amélioration constante des techniques de déshydratation, de stockage et d’homogénéisation a permis la diversification des qualités proposées, ouvrant la consommation de la luzerne à toutes les espèces animales.

La transformation de la luzerne est un procédé naturel, sans additif :

1- La récolte

Le respect du calendrier de récolte est un élément fondamental de qualité. Il est établi afin d’optimiser l’exploitation de la plante en fonction de son stade végétatif.

Pour une meilleure qualité de produits déshydratés nous nous engageons à respecter le calendrier de coupe de chaque matière première. Afin d’obtenir la plante convenant le mieux à la fabrication de nos différentes qualités commerciales.

Exemple calendrier de coupe de la luzerne :

calendrier v3

Le préfanage :

Procédé qui consiste, par séchage naturel, à faire baisser le taux d’humidité moyen de la luzerne avant de la déshydrater, sans en altérer les qualités nutritionnelles.

2- La déshydratation

Ramenées à une matière sèche comprise entre 25% et 45%, les luzernes préfanées sont acheminées vers l’atelier de déshydratation, où elles sont séchées dans un tambour sécheur rotatif.

Grâce à un courant d’air chaud, dont la température peut varier entre 250°et 700°C, en fonction de l’humidité de la matière entrée, les luzernes sont amenée 10% d’humidité.

3- La fabrication des qualites commerciales

La luzerne déshydratées en pellets

Le broyage :

A la sortie du tambour sècheur rotatif les luzernes sont broyées. La farine obtenue passe dans des presses à granuler pour être agglomérée en pellets de 6 mm.

La luzerne ainsi déshydratée est orientée vers nos silos où elle est homogénéisée, stockée et formulée pour obtenir nos spécialités commerciales.

La luzerne déshydratée en balles 

A la sortie du tambour sécheur, les luzernes séchées non broyées sont orientées vers des presses à coffre pour être compactées sous forme de balles de 370 kg.

Pour la fabrication du RUMIPLUS, les fines (feuilles de luzerne riches en protéine), sont récupérées, triées, granulées (en pellets de 6 mm) et réintroduites dans des balles de 420 kg.

4- Le passage en silo

 Permet de gérer la variabilité des qualités réceptionnées (coupes et productions des usines.

  • L’homogénéisation :

Consiste à mélanger les différentes qualités de luzerne réceptionnées pour obtenir des lots homogènes.

  • Le stockage :

Les lots homogénéisés sont contrôlés, analysés, identifiés et stockés dans des cellules dédiées.

  • La formulation :

La formulation, par mélange des différents lots homogénéisés (aux qualités identifiées et répertoriées), permet la fabrication de nos différentes spécialités commerciales qui seront garanties par contrat.