Comment lutter contre les excès d'ingestion d'herbe jeune ?

 

mise herbe wa 02

 La mise à l’herbe ne se fait pas toujours dans des conditions de transition alimentaire idéales. Attention, l'excès de pâturage, peut engendrer diverses pathologies qui peuvent être mortelles pour les animaux. Car l’herbe jeune au printemps est pauvre en magnésium et cellulose mais riche en eau, en potassium, en azote soluble ou « protéines fraiches » qui peuvent créer des excès d’ammoniac circulant dans l’organisme, indentifiable par l’urée dans le lait.

Pour lutter contre les excès d’ingestion d’herbe jeune, il faut proposer une ration moins riche en protéines « fraiches » avec de belles fibres pour créer de l’encombrement.

Elle doit inclure une fibre digestible de préférence avec des protéines tannées (modification qui les protège des digestions ruminales) qui ne donne pas de météorisation dans le rumen…

 

rumiplus ms 367px

 

Les avantages du RUMIPLUS

 Le RUMIPLUS permet d’introduire des fibres physiques dans la ration (encombrement) très digestibles (sans diminuer sa concentration énergétique et protéique) :

  • Matière sèche fibreuse : remonte la valeur de structure de la ration et son taux de matière sèche.
  • Meilleure rumination, favorisant la salivation et l’effet tampon dans le rumen qui en découle.
  • Source de protéines tannées non solubles dans le rumen (effet by pass : protéines directement et intégralement assimilées dans l’intestin) : limite la quantité d’azote soluble/dégradable apportée par l’herbe jeune et donc limite les risques de météorisation et/ou d’intoxication ammoniacale.
  • Fibre de légumineuse mieux dégradée dans le rumen qu’une fibre de graminée (bon taux de cellulose et d’hémicellulose, peu de lignine) : meilleur fonctionnement ruminal, ralentissement du transit, pour une meilleure valorisation de la ration.

 

rumiplus production française

 

Lien : Voir la page du RUMIPLUS