Le process des déshydratés : l’assurance d’une qualité stabilisée

Une chaine de qualité, une origine tracée

Issus de cultures françaises, les produits sont obtenus à partir de semences non OGM. Les cultures, les transports vers les usines de déshydratation, les outils et les silos sont entièrement dédiés à des matières sans OGM.

La déshydratation : une qualité tracée

La déshydratation, procédé unique de séchage, permet la conservation et la préservation des qualités nutritives des plantes d’origine. Le passage par la déshydratation stabilise les produits à 90% environ de matière sèche, ce qui garantit l’absence de pertes et d’altérations.

L’utilisation de produits déshydratés, en substitution d’aliments humides, augmente la matière sèche de la ration et facilite ainsi l’ingestion.

Le séchage permet :

  • Le tannage des protéines(et/ou de l’amidon pour les drêches de blé), ce qui les préserve de la dégradation microbienne dans le rumen.
  • Une meilleure préservation des substances vitaminiques(carotène, vitamine E # 100 ppm).
  • Une moindre dégradationdes matières organiques

Le process de déshydratation préserve la valeur énergétique de la plante d’origine.

Les produits déshydratés sont contrôlés, analysés, identifiés et stockés dans des cellules dédiées.

Focus : Luzerne déshydratée

Les luzernes déshydratées sont homogénéisées par lots, ce qui permet une standardisation des qualités en fonction des besoins des différentes filières d’utilisation.

maitrise qualite filiere fr v2

 

Pour aller plus loin : 

Les déshydratés, au service du bien-être animal

Présentation des matières premières déshydratées et leurs apports